Transmission DAR inclu dans mon dossier médical -

 

                                    Img053

                                      Img054   

Quelques remarques du Dr Ladegaillerie - - entre {{ les écrits de l'hôpital présents sur la feuille]]

¤ [[ entrée : patient âgé de 86 ans vient des soins intensifs de cardio pour décompensation cardique... nous semble cohérent, autonome à la maison, bon état, entouré]]
à noter le |autonome à la maison... entouré": serait-ce un diagnostic médical? La vie privée du patient et ses conditions de vie légalement ne regardent absolument pas le service hospitalier.

¤ {{ AGITATION ( en lettres majuscules) 21h intervient lors du relevé IDE, délire autour de l'alarme de sécurité ; traitement IDG (seresta 10 mg) ; refus du patient,veut appeler son |mandant" : son épouse ; désire porter plainte]]
. alarme de sécurité :Non, M. Vazquez ne délire pas
les alarmes de sécurité des bâtiments qui reçoivent du public et plus particulièrement les hôpitaux sont spécifiées par les Architectes et les Pompiers de Paris

M. Vazquez est un spécialiste de la sécurité électrique, il a fait l'étude électrique de plusieurs hôpitaux et cliniques de par le monde, il a conduit les travaux dans plusieurs hôpitaux et cliniques : il connaît parfaitement les normes imposées, qui ici sont violées pour faciliter le service et éviter de se déplacer au lit du patient pour éteindre l'alarme patient (apparemment le médecin qui mentionne |délire autour de l'alarme" ignore les normes de sécurité dans les hôpitaux

 

. seresta 10 mg : contre-indication de ce médicament : insuffisance respiratoire + ne doit pas être administré à des patients atteints d'apnée du sommeil 

M. Vazquez souffre d'insuffisance respiratoire comme l'indique son dossier pneumo transmis et d'apnée du sommeil : donc on ne devait pas lui en administrer : méconnaissance du médecin prescripteur du dossier médical du patient ? Ou admission afin de provoquer des effets particuliers?
Il faut signaler en outre que ce médicament peut entraîner des pertes de mémoires, des troubles de comportement : serait-ce le but recherché par cette prescription dangereuse ?

. refus du patient : ( tu m'étonnes !)

. le patient veut appeler son |mandant" : son épouse ; désire porter plainte]]
M. Vazquez veut appeler non pas son mandant mais son mandataire - erreur du médecin qui ignore visiblement le titre juridique de mandataire
. M. Vazquez n'a pas d'épouse, il est divorcé deux fois ; il n'a pas de concubine, pas de personne avec qui il est pacsé ;
effectivement il n'a qu'un mandataire, en l'espèce le Dr Ladegaillerie, Docteur ès droit qui est sa mandataire, son amie et sa co-locataire ; en fait, la seule personne en qui il est confiance puisqu'elle a reçue mandat de l'assister et de le représenter devant le fisc, toute administration, la justice... Pour toutes les administrations, elle est indiquée sur la classification comme |autre" avec l'ajout pour explication |mandatée par mandat légal + date du mandat"

Après la méconnaissance du dossier médical du patient que l'on a pas pris la peine de consulter pour voir que le seresta était contre-indiqué, que le patient vu sa pathologie cardiaque risquait un avc, nous avons la méconnaissance de sa situation familiale et personnelle puisque l'on persiste à vouloir qu'il ait une épouse ! Ce qui constitue une véritable insulte à la personne de M. Vazquez : ne pas le reconnaître en tant qu'homme c'est le déshumaniser, lui retirer les qualités inhérentes à sa personne

22h 30 - |patient agressif verbalement, insulte, délires ++, veut appeler son épouse, tentative pour le rassurer : échec, patient agité ;
Nécessite contentieux - patient délire, se tape la tête contre les barrières
Intervention IDE du secteur A pour dialoguer, pose de contention]]
. M. Vazquez n'ayant pas confiance dans ce personnel médical - et pour cause - ne peut être rassurer : normal, il est emprisonner dans un service où un code est nécessaire pour sortir alors qu'il n'a pas été condamné à une mesure privative de liberté et on l'agresse et l'on veut le soumettre physiquement et intellectuellement
. M. Vazquez effectivement se tape contre les barrières mais après être attaché et non avant aussi ce fait ne peut justifier d'être entravé

¤ patient décontentionné

¤ Comportement 7h ( signé Delaunay) M. Vasquez refuse les traitements ce matin ainsi que la prise de tension ; propos confus ; il m'informe qu'il veut partir immédiatement et je tente de le convaincre de rester ; M. Vasquez se calme jusqu'à l'arrivée de l'équipe médicale
.à noter le non respect du nom de M. Vazquez et non pas Vasquez (le droit au nom existe en France, c'est une des qualités inhérents au fait d'être un être humain)
. propos confus : rien d'étonnant après ce qu'on lui a fait subir et prendre comme médicament - à mon arrivée à 8h il n'aura aucun propos confus et parlera normalement
. IM. Vazquez veut partir : vu le traitement sadique dont il a été victime: rien d'étonnant ; sans oublier qu'il est un homme libre

¤ Sortie - [[[décision médical/famille : sortie contre avis médical ... Administration des traitements ]]
. décision médical avec la famille contre avis médical - contre avis médical pour se couvrir bien sûr ( le problème est que M. Vazquez ne veut pas porter plainte, une autre solution s'impose à lui et son mandataire
avec la famille? non avec le patient et son mandataire car présentement M. Vazquez n'a pas de famille qui l'accompagne à l'hôpital - il est certain que la profession et le titre juridique dérange !

. M. Vazquez prendra ses médicaments habituels après m'avoir demandé de vérifier ce qu'on veut lui administrer - et pour cause !

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×