Halte...

 à toute récupération, un grand malheur a eu lieu... nous sommes de tout coeur avec les familles.

Au sujet des événements qui se sont déroulés à Toulouse et Montauban, à savoir la mort d’un parachutiste guyanais de la France profonde aussi Français que peut l’être un M. Dupont et deux parachutistes d’origine maghrébine ou autres, l’un de confession chrétienne, l’autre de confession musulmane et de l’assassinat horrible d’un professeur et de trois enfants de confession hébraïque, Français ou non, je m’insurge contre tout ce que j’entends dans les divers médias. Comment évoquer un homme « fou », un véritable « forcené » alors que l’on dit de lui qu’il avait prémédité ces actions, qu’il les a exécutées méthodiquement avec organisation ? Les politiques et des médias se sont précipités, se mettant en représentation, à celui qui sortirait la phrase la plus percutante pour se démarquer des autres soit dans l'intérêt de leur fonds de commerce personnel réciproque, soit afin d’exacerber encore un peu plus les sentiments d’insécurité ou de racisme. Comment peut-on accuser quiconque pour quelque sujet que ce soit alors que l’on ignore tout du coupable et de ses motivations ? Comment la communauté juive peut-elle qualifier cet acte d’anti-juif alors que les militaires étaient d’autres confessions ? J’ai été déçu de la parole du rabbin qui a évoqué de la solidarité des judéo-chrétiens ! en pensant peut-être que les non croyants dont je fais parti sont incapables de compassion ou de sentiments humains ! Sommes-nous une espèce à combattre et à stigmatiser ? Je vous signale que le blog que j’ai l’honneur d’animer a présenté une dizaines d’articles sur le sort des bébés africains qui meurent toutes les cinq seconde de faim ou de manque de médicaments, sur l’euthanasie organisée de millions de personnes dont l’espérance de vie est largement inférieure à 50 ans… force est de constater que nous sommes peu nombreux à nous pencher sur la question, y compris les spécialistes qui chaque jour viennent palabrer dans les médias ! Je n’ai jamais entendu un chef de quelque religion soit-il à l’exemple du Pape, chef des Catholiques, se soucier de la mort chaque année de ces millions de bébés africains… 


En tant que citoyen français, sans croyance aucune, ne croyant en aucune religion ni aux contes de Perrault ou d’Andersen, j’ai énormément de peine pour les victimes et je me solidarise avec les familles et seulement les familles. Cette récupération politique ou religieuse ne m’importe peu !

                                              le 20 mars 2012

article envoyé au PS, Pc, Front de gauche, Verts europe écologie, Modem, UMP, Front national, rabbin de Paris, archevêque de Paris

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site