C'était pendant le joli mois de mai...

S'ils [Platon et Aristote] ont écrit de politique c'était comme pour régler un hôpital de fous. Pascal Pens. VI, 52 ed. Havet

Mai 1968 - Groupe de parlementaires rassis s'inquiétant sur la légitimité de leurs privilèges et ceux de leurs progénitures. En agrandissant au moyen de votre loupe, vous remarquerez Malraux, Debré et autres parlementaires.

Avec le trémolo... qui vous caractérise à la fin de votre vie et que vous utilisâtes avec l'art de la déclamation... vous [Malraux] auriez pu clamer, tout de vérité : "Un geste indigne, bas et lâche sous un regard brûlant de rage... mais cet homme armé de la férule... n'est-il pas là, pour que la République... que nous sommes [les vieilliards]... soit défendue quels qu'en soient les désagréments".

Pour information : la férule anciennement était une palette de bois ou de cuir avec laquelle on fustigeait dans les mains des écoliers ; férule du latin ferula qui vient de ferire, battre, vouloir humilier, faire preuve d'autorité.

En ce joli mois de mai 1968, un peu bruyant, les deux plus hautes responsabilités de l'Etat, Pompidou quitte la France pour un voyage officiel en Afghanistan et en Iran et le général de Gaulle se met au vers entre la Roumanie et Baden-Baden.

En mai "fait ce qu'il te plaît" ! Face à face entre les forces de coercition et la jeunesse estudiantine.Quelle allure martiale des défenseurs de la République. Les Boches c'étaient autre chose en 1940!

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×