El rebelde barbudo

Les manquements très graves à la morale et à la loi institués par les Etats-Unis dans les prisons de Quantanomo, situé dans les concessions américaines de l'île de Cuba, ont fini par émouvoir enfin certains pays démocratiques, ainsi que l'ONU, se contentant jusqu'alors de dénoncer tièdement les sévices et tortures infligées 'aux prisonniers de guerre' occupant ces lieux. Devant la multiplication et la découverte d'endroits aussi sinistres dans certains pays, sous le prétexte d'éradication du terrorisme, contrées ayant pour caractéristique un même dénominateur commun : la richesse en ressources minérales.

'La torture est d'abord une entreprise d'avilissement' Sartre

Ce petit îlot tranquille de la mer des Antilles, situé à 140 km des côtes américaines et qui donne tant de soucis à l'ogre tout puissant, me fait penser au blog diffusé sur Aol en 2004.

Combien de fois ai-je entendu des critiques acerbes sur le leader Maximo? - Droits de l'homme bafoués, tortures, prisons, exécutions sommaires, population oppressée. Loin de moi de donner ne serait-ce qu'un minimum de crédit au révolutionnaire des années 60 pour la manière dont il conduit certains aspects de sa politique intérieure, lui qui apporta une si grande lueur d'espoir aux pays d'Amérique latine. Mais que l'instigateur principal soit le grand pays voisin qui stigmatise la façon dont le chef d'Etat cubain gère son pays, qui ose aborder les Droits de l'homme alors que 179 pays ont condamné un blocus imposé par M. Bush en 2003, équivalent aux termes de la Convention de Genève de 1948 à une arme-génocide, c'est un comble !

'Le monde est-il plus démocratique lorsqu'une machine outil tombe en panne faute de pièce détachée? Le monde est-il plus libre lorsqu'un chirurgien opère sans anesthésie?' Est-ce respecter les Droits de l'homme lorsque les States ont, pendant les décennies d'après guerre 39-45, soutenu, armé, mis en place des dictatures militaires, financé des coups d'Etat en Argentine, au Chili, en Bolivie, au Vénézuela, aux Amériques centrales. Y a-t-il plus de démocratie en Chine, en Russie, au Pakistan, en Arabie Saoudite… acteurs privilégiés pour les échanges commerciaux?

Quelles sont donc les causes qui permettent à ce grand pays d'harceler ce petit îlot parmi ceux des Grandes Antilles? Après la chute du mur de Berlin et le désintérêt de l'ours soviétique, pourquoi persécuter Cuba?

Fidel Castro a permis tout de même au peuple cubain de s'alimenter sobrement*, certes mais personne n'y meurt de faim. Fidel Castro a donné la gratuité des soins, des médicaments, faisant de son pays l'un des rares en ce monde où le citoyen bénéficie de tout ce qui peut être apporté au bien le plus précieux : la santé. Ci-dessous quelques comparaisons notifiant les résultats de cette politique:

Mortalité infantile pour 1 000 enfants de 0 à 1 an : Cuba - 7,3 ; Reste des Grandes Antilles - de 17,2 à 63,2 ; Moy. des 14 pays d'Afrique occidentale : de 23,3 à 96,7 ; Moy. des pays d'Amérique centrale : de 10,5 à 41,2 ; Hongrie, Pologne, Tchéquie : 9,1 - 8,8 - 5,6 ; France, Espagne, USA : 5 - 5,1 - 6,7

Espérance de vie (années) : Cuba : 67,7 ; Reste des Grandes Antilles - de 49,5 à 75,6 ; Moy. des 14 pays d'Afrique occidentale : 43 ; Moy. des pays d'Amérique centrale : de 65,8 à 78,1 ; Hongrie, Pologne, Tchéquie : 79 - 79,3 - 79,1

Nombre de médecins pour 1 000 habitants : Cuba 5,3 ; Reste des Grandes Antilles de 1,2 à 1,94 ; Moy. des 14 pays d'Afrique occidentale : 0,04 à 0,17 ; Moy. des pays d'Amérique centrale : de 0,55 à 1,67 ; France, Espagne, USA - 3 -3,3 - 2,8

Développement humain*** : Cuba 0,866 ; Reste des Grandes Antilles : de 0,467 à 0,767 ; Moy. des 14 pays d'Afrique occidentale : 0,275 à 0,430 ; Moy. des pays d'Amérique centrale : 0,643 à 0,788 ; Hongrie, Pologne, Tchéquie : 0,837 - 0,841 - 0,861 ; France, Espagne, USA : 0,935 -0,918 -0,937

Fidel Castro a crée des écoles, primaires et secondaires, des universités et l'enseignement y est accordé à titre gracieux, offrant une même chance à la jeunesse cubaine en retour de leur citoyenneté. Où 100% des élèves travaillent à 100% ; où ceux-ci ne vilipendent pas leurs professeurs, où l'on vous apprend à respecter autrui ; où de magnifiques athlètes sont construits pour un idéal autre que l'appât du gain.

Cuba défend envers et contre tous son indépendance. Le social qu'elle arrive à maintenir contre vents et marées, malgré blocus et embargos, fait de l'ombre au voisin américain, qui se refuse à penser qu'il peut exister un mode de vie autre que celui, préconisé depuis plus de deux siècles, qui est d'acquérir le plus d'argent possible, vous permettant d'escalader l'échelle de la société, que rien ne se doit acquérir sans échange d'argent ou services.

La vie à Cuba, loin d'être parfaite, nous montre qu'il existe autre chose qu'un régime libéral s'apparentant à la loi de la jungle.

** annuaire : L'état du Monde, tableau statistique mondiale

*** IDH : indicateur du développement humain, échelle de 0 à 10 où l'on retient 3 éléments pour en construire l'indice, à savoir, l'espérance de vie à la naissance, le niveau de l'instruction représenté par le taux d'analphabétisation des adultes et le taux d'analphabétisation tous niveaux confondus, le revenu représenté par le PIB par habitant

* sobrement : l'obésité est devenu un fléau aux USA, il atteint le nombre de 40% et devient la première cause de mortalité de ce pays -

'Le siècle progresse! Quel joli mot qui rime avec graisse' (Stendhal)

                                                                              5 mai 2004

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site