L'accord de Bruxelles : le bon prétexte

Monsieur le Président,

Pouvez-vous encore vous regarder dans une glace comme vous le dites à plusieurs reprises pendant la campagne électorale ? Vous disiez aussi que vous préférez les personnes qui se lèvent tôt pour bosser que les gens assistés*. Voulez-vous faire de ces pêcheurs, dont le métier est l’un des plus durs et des plus dangereux, des assistés ? Combien d’entre eux n’ont pas rejoint leurs foyers noyés en mer ?

M. Barnier argue qu’il faut l’accord de Bruxelles pour " aider " les pêcheurs, échappatoire et muflerie dont les membres de ce gouvernement ont coutume ! Il suffirait de créer un " carburant professionnel " ou de baisser la TIPP. Les pêcheurs ne demandent pas l’aumône, ils réclament uniquement le respect pour leur profession et la faculté de travailler pour gagner leur vie dignement !

Depuis l'époque la plus lointaine, sortant en mer par tous les temps, ces hommes courageux, fiers de leur labeur, ont payé un lourd tribut à la nature ! Faut-il être à ce point inhumain pour les traiter si indignement !

* pour la grande majorité d'entre eux, ils le sont devenus après avoir été rejetés au nom des profits toujours plus conséquents

"Conséquent pour considérable est un barbarisme" Littré

                                                                                                 le 20 mai 2008

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×