La rigueur mathématique n'est pas leur fort !

Pour la première fois dans notre pays, nous avons le privilège d’avoir des candidats portant, dans l’élaboration de leur programme au cas où... novation.

Supposons que lors des prochains jeux olympiques, nous ayons plusieurs chèvres coupant la ligne virtuelle d’arrivée à la même infinitésimale fraction de seconde, nous aurions alors autant de candidats à la médaille d’or sur le podium de la plus haute marche. Ce qui est possible pour les jeux ne l’est guère en politique. Chaque candidat a éructé autant de préoccupations premières que de promesses premières, que d’intérêts particuliers dans l’ensemble de la population en désir de voter.

Les engagements pris par les postulants à la Présidentielle devront choisir, parmi les préoccupations premières, par laquelle il faudra initier leur action si…

Lorsque l'on ai préoccupé que de son propre intérêt, il reste peu d'espace dans son esprit pour se soucier d'autrui, au point d'oublier qu'une préoccupation première ne peut être précédée d'une préoccupation plus première que la précédente !

" Ils se démenaient tous, changeant, chavirant l’arrimage " Loti

Cela dénote pour l’ensemble de la classe politique actuelle, hommes et femmes confondus, ce que, leur course au pouvoir est un débit de propositions cloaques d’incertitude, d’erreur – ne prennent-ils pas les Français pour des crétins congénitaux ?, d’une consternante versatilité, de revirements soudains suivant la température des sondages.

Le navrant de cette affaire, est que l’un d’eux et ses sbires sera l’élu responsable de la clé du Trésor national, de la santé physique et morale, de l’état physiologique des citoyens ainsi que de l’économie de notre pays. Changeant de programme toutes les semaines jusqu’au jour P, dire amen à la dernière des préoccupations ne visant pas l’intérêt général des électeurs.

La facilité à changer d’opinion, de conduite, font preuve de l’aberration de cette nouvelle race de politiques.

La rigueur mathématique n'est pas leur fort! Pour la première fois dans notre pays, nous avons le privilège d’avoir des candidats portant, dans l’élaboration de leur programme au cas où... novation.

Supposons que lors des prochains jeux olympiques, nous ayons plusieurs chèvres coupant la ligne virtuelle d’arrivée à la même infinitésimale fraction de seconde, nous aurions alors autant de candidats à la médaille d’or sur le podium de la plus haute marche. Ce qui est possible pour les jeux ne l’est guère en politique. Chaque candidat a éructé autant de préoccupations premières que de promesses premières, que d’intérêts particuliers dans l’ensemble de la population en désir de voter.

Les engagements pris par les postulants à la Présidentielle devront choisir, parmi les préoccupations premières, par laquelle il faudra initier leur action si…

Lorsque l'on ai préoccupé que de son propre intérêt, il reste peu d'espace dans son esprit pour se soucier d'autrui, au point d'oublier qu'une préoccupation première ne peut être précédée d'une préoccupation plus première que la précédente !

" Ils se démenaient tous, changeant, chavirant l’arrimage " Loti

Cela dénote pour l’ensemble de la classe politique actuelle, hommes et femmes confondus, ce que, leur course au pouvoir est un débit de propositions cloaques d’incertitude, d’erreur – ne prennent-ils pas les Français pour des crétins congénitaux ?, d’une consternante versatilité, de revirements soudains suivant la température des sondages.

Le navrant de cette affaire, est que l’un d’eux et ses sbires sera l’élu responsable de la clé du Trésor national, de la santé physique et morale, de l’état physiologique des citoyens ainsi que de l’économie de notre pays. Changeant de programme toutes les semaines jusqu’au jour P, dire amen à la dernière des préoccupations ne visant pas l’intérêt général des électeurs.

La facilité à changer d’opinion, de conduite, font preuve de l’aberration de cette nouvelle race de politiques.

" Lorsque deux mules se croisent sur le chemin escarpé d'une montagne, l'une d'entre elles finit par passer, l'autre finissant par verser dans l'abîme" Maarif 31

                                                                                          le 8 avril 2007


 

 

 

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×