Le code Noir

Louis Sala Molins a écrit à propos du Code Noir  :

'en très peu de page, avec l'aridité qui convient au sérieux des lois, il raconte la vie et la mort de ceux qui, justement, n'ont pas d'histoire. En cinq douzaines d'articles, il balise sur le néant le chemin que suivront forcément des centaines de milliers, des millions d'hommes, de femmes et d'enfants dont le destin aurait du être de ne laisser aucune trace de leur passage entre naissance et mort'.

Ce code noir date de l'époque de Colbert, il s'agit de l'ordonnance de mars 1685 réglementant le statut des esclaves des colonies françaises.

Je reproche aux intellectuels ou pseudo-intellectuels d'aujourd'hui leur langue de bois, uniquement concernés d'une façon partisane par les événements médiatiques, quand au reste, c'est la loi du silence, pour tout ce qui a trait à la misère profonde, à la destruction du patrimoine social pour lequel tant de générations ont sacrifié leur temps et leur vie, ne se préoccupant que de ce qui pourrait leur apporter quelques avantages à leur statut particulier, se contentant d'écrire de nombreux livres casse-croute* au gré des événements, au coup par coup, allant même parfois le chercher comme en Afghanistan.

Existe-t-il quelques spécimen d'une race en voie d'extinction : ceux qui ont fait le métier de penser...

l'Académie française créée par Richelieu pour assembler l'élite de la pensée française ressemble actuellement à une pitrerie sans nom qui mumuse avec leurs beaux habits chamarés et leurs épées qu'ils sont incapables de soulever

* comment peut-on sortir un livre quelques jours après un événement, pour le présenter à la télé lorsque l'on sait le temps qu'il faut pour rechercher, analyser, assembler, contrôler la vérité des faits... soyons un peu sérieux!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×