Notre Président s'éparpille aux quatre vents

Depuis la visite du pape Benoît XVI, je ne retiendrais, le reste me laissant complètement indifférent, que le marginal coup de pied au fondement de Nicolas. Le pape s'adressant dans son 11e et dernier discours quelques minutes avant de rejoindre ses pénates, d'une façon détournée, que tout un chacun n"était pas exempte de suivre à la règle tout ce qui concerne les concepts indéracinables de la chrétienté, et en outre ceux qui concernent les personnes divorcées ayant failli à leur jurement fait devant Dieu.

Nicolas, n'ayant pas l'envergure de Napoléon Bonaparte, le pape Pie VI, ayant après une longue et pénible traversée franchi les Alpes à dos de mulets et le reste en char à boeufs jusqu'à Paris, après avoir au préalable annulé le mariage de Bonaparte et de Joséphine de gré ou de force et avec l'aide de quelques coffres emplis d'or et de bijoux et lui faisant l'affront de se couronner lui-même de ses propres mains, arrachant la couronne des mains du pape, sans aucun respect envers sa sainteté avant de couronner son épouse.

Quand à la laÏcité - séparation de l'Eglise et de l'Etat, l'Eglise intervenant dans le domaine spirituel sans aucune intervention dans le domaine du politique et l'Etat intervenant au temporel - vous feriez bien Nicolas de cesser de trémousser à vouloir danser la gigue autour de ce sujet, le peuple français n'acceptera jamais que l'on n'y touche.

Sarko et ses corsaires - Corsaires : anciennement - navires armés en course par des particuliers avec l'autorisation du gouvernement : Jean Barrt, Surcouf ont été les plus célèbres jusqu'à aujourd'hui, cela va peut-être changer... avec l'arrivée de Sarkozy.

Nous voudrions savoir combien l'abordage de ce yacht envahi par un nombre incalculable de flébustiers a coûté aux contribuables français pour tirer d'entre les pattes de ces pirates deux charmants retraités recherchant dans ces mers lointaines le grand frisson après une vie sans doute bien monotone. Connaissant la dangerosité de ce lieu, rien ne les empêchez d'aller poser leurs crottes sous des cocotiers dans une île plus sécurisante comme les Seychelles par exemple. Ces forbans, au nombre effarant de six, ont été appréhendé manu militari par un groupe d'hommes devant lequel ils n'auraient pas eu une once de s'en sortir - un mort et cinq prisonniers dont je serais curieux d'assister et de savoir le genre d'argument que la gente avocate utilisera lors de leur procès. N'aurions- nous pas mieux fait, M. Sarkozy, de les pendre haut et court à la grande vergue du yacht devant ces deux retraités, bien hilares après la réussite de cet assaut ? M. Sarkozy, dans sa dernière apparition télévisée, nous a semblé si coléreux, menaçant, les yeux furibonds, disant qu'il pourchasserait tout boucanier ne molestant ne serait-ce qu'un Français jusqu'à, s'il le faut, la mer de Java, de Celebes et autres où la piraterie semble un commerce fleurissant.

"La valeur d'une action dépend des moyens de défense de l'opposant" Maarif31

Que peut faire par exemple un groupe d'étudiants à Toulouse manifestant pour quelques raisons que ce soit les bras ballants ou en position de sitting contre une ou deux compagnies de CRS ou de la BAC, instruments de coercition de l'Etat, armées de matraques et autres gâteries, affublées d'armures, casques et boucliers.

Suivez mon panache vert - Que dire du nombre de taxes concernant les produits accusés de crimes contre la planète? Les Verts ont du souci à se faire, tenus pour responsables de ces nouveaux impôts dont les gouvernements nous abreuvent à tout va. Aux prochaines élections, je doute que le score de ce parti politique s'améliore... Quand aux députés, sénateurs et autres colleurs d'affiches de droite, ils seront pour la plupart contraints à une reconvertion, leurs électeurs n'appréciant pas l'attitude anti-sociale de leurs champions. S'il vous vient à l'idée que votre leader et vous mêmes allaient changer le cours de l'Histoire et, en particulier, celle du XXe siècle, attendez-vous un de ces jours à vous retrouver la tête dans le ruisseau - Gavroche.

Sarko s'éparpille - Quel Messire que celui qui veut tant jouer dans la cour des grands ! N'a-t-il pas obtenu de l'Ogre russe, à l'admiration de ses pairs, la retraite des troupes et chars installés en Georgie. Ces Russes qui sont intervenus en réponse à l'opération musclée, bombardements et lances roquettes contre les peuples d'Osétie et d'Afcasi, Républiques de Georgie, sympatisants du grand voisin. Oui donc à la grande satisfaction, les troupes et les chars s'en sont allés mais pour se parquer dans ces deux régions alors que l'Ogre russe déclarait la reconnaissance de leur indépendance, obtenant ce qu'ils étaient venus chercher avec l'intention d'y installer des bases militaires pour faire front à celles que les Georgiens, avec la bénédiction de l'OTAN, se préparent à instaurer. Encore un coup d'épée dans l'eau, M. le Président ! ...

Quand aux soldats français opérant en Afghanistan pour le compte de la belle Amérique, dans le cadre d'un mandat des Nations Unies, sachez M. le Président que depuis que les contrées se sont affublées d'une frontière, d'une population à l'intérieur, avec la prérogative de puissance publique dévolue à tout Etat, l'Afghanistan est le seul pays de la planète qui a résisté à tout envahissement de son territoire et qui n'a jamais été annexé, aussi longue que fut leur résistance. M. le Président, vous serez comptable...

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×