Sarkosy se considérant déjà président, que de temps gagné !

CONTRAT DE LEGISLATURE 2007

" La politique consiste dans la volonté de conquête et de conservation du pouvoir "Valéry

" La dictature, c’est ferme ta gueule ; la démocratie : c’est cause toujours "Dominique Rousseau

1ER ENGAGEMENT LA FRANCE, ACTEUR D’UNE AUTRE MONDIALISATION

  • ne pas sacrifier l’homme à la mondialisation

 

" il ne peut y avoir de libéralisation des échanges avec des pays qui ne respectent pas des conditions minimales de dignité des salariés "

Est-à-dire que tout Etat où le travail des enfants est un fait ne pourrait signer avec la France ? Comment, au niveau des entreprises, imposer ces règles d’éthique ? – actuellement, une entreprise peut faire fabriquer ou importer de Chine, d’Inde… des produits manufacturés résultant du travail des enfants.

  • ne pas sacrifier l’environnement à la mondialisation

 

" un droit international de l’environnement doit émerger "

Un droit international de l’environnement est une nécessité mais comment imposer le respect de l’environnement à tous les Etats dans la mesure où le droit international n’est opposable qu’aux Etats signataires ?

 

  • exiger la réciprocité

" en matière de transferts de technologies, nous devons être plus vigilants vis-à-vis de certains pays émergents "

Réalisable sans doute pour des entreprises nationales ou où l’Etat détient une part du capital mais il semble difficile d’imposer aux entreprises privées un tel comportement !

 

  • une politique économique ambitieuse pour protéger et être plus fort dans la mondialisation

" il faut être capable de proposer aux salariés des alternatives professionnelles avec une priorité dans leur bassin d’emploi "

Belle formule ! Comment comptez-vous vous y prendre ?

 

" il est impératif d’orienter notre épargne vers des investissements en action d’entreprises multinationales, françaises et étrangères "

Orienter notre épargne vers des investissements en action d’entreprises : est-à-dire que vous allez privilégier fiscalement les investisseurs de ce type et taxer ou supprimer les investissements à moindre rendement mais aussi à moindre risque ? Il est vrai que les Français n’aiment pas jouer à la bourse pas plus qu’au casino et préfèrent les investissements de " bon père de famille ".

 

" l’intelligence économique doit devenir un élément à part entière de notre stratégie " afin que notre réseau de PME ne soit pas racheté par des investisseurs étrangers

Belle formule ! mais il faut remarquer que les petits épargnants, suite à hausse et baisse successives de la bourse, sont devenus méfiants et préfèrent les investissements certains même si le rendement est moindre. Comment redonner confiance aux investisseurs potentiels ?

 

  • maîtriser l’immigration par le développement

" traité multilatéral contraignant fixant des droits et des devoirs pour les pays d’origine  et les pays d’accueil " ; " création d’une agence mondiale de l’immigration et lutte contre les filières " ; " mise en place d’une politique européenne de l’immigration " ; " abandon de la régularisation massive "

Listing de bonnes intentions afin de ramener les électeurs de tout côté, et particulièrement de l’extrême droite ! La lutte contre l’immigration doit se faire au niveau européen en coopération mais l’Europe a-t-elle les moyens pour se faire, d’autant plus que cette immigration profite à des employeurs peu scrupuleux de la légalité ?

 

" en France, politique d’immigration choisie, c’est-à-dire une politique équilibrée qui reconnaît les apports de l’immigration à notre pays mais dans un cadre maîtrisé, compatible avec nos capacités d’accueil et l’intérêt des pays d’origine " ; " plafonds annuels d’immigration "

Il est certain que cette solution, pratiquée dans de nombreux pays à l’instar des Etats-Unis, serait une bonne mesure.

 

  • des obligations de résultat pour notre politique d’aide au développement

" grâce à la création du service civique et à la valorisation de l’engagement et du bénévolat, nous relancerons la coopération " - principalement en Afrique subsaharienne avec des " obligations de résultat "

L’on n’ignore pas que l’aide par apport de numéraire, dans quelques pays que ce soit, n’a jamais produit de résultats concrets – corruption oblige – et seul un contrôle de l’utilisation des deniers avec une obligation de résultat peut être efficace. Parmi les pays les plus pauvres, notons leur PIB/an : le Malawi –596 $ ; la Guinée Bisao – 736 $ ; le Burundi – 739 $ ; le Congo – 774 $ pour une population de 57 549 000 habitants ; l’Ethiopie – 823 $ pour une population de 74 431 000 habitants ; l’Erythrée – 858 $ ; le Niger – 872 $ ; le Nigéria – 11088 $ pour une population de 131 590 000 habitants… En tout une vingtaine de pays qui naviguent dans ces eaux là.

 

" renforcer l’aide pour lutter contre les grandes pandémies de pays à pays "

Il serait temps quand certains pays d’Afrique sont à l’agonie ! L’OMS fait un travail remarquable mais manque cruellement d’argent pour lancer des campagnes de vaccination et développer la prévention relativement à certaines maladies.

 

" nous ne soutiendrons ni les dictatures ni les pays dirigés par des régimes corrompus. Les migrants installés en France pourront déduire de leurs impôt tout ou partie des sommes qu’ils investissent au profit du développement de leur pays d’origine "

Que pensez-vous de la Chine, entre autres pays, où les enfants travaillent et où une dictature sévit depuis tant d’années ? Que pensez-vous des pays islamiques où les femmes sont moins considérées qu’un chien errant dans la rue ? – les femmes n’ont pas le droit d’étudier donc pas de médecins femmes et comme les femmes ne peuvent être auscultées par des hommes, elles ne peuvent être soignées, il ne leur reste que de mourir dans des souffrances horribles, suite à des accouchements par exemple...

- nos compatriotes à l’étranger, une chance dans la mondialisation

 

" nous permettrons donc aux Français de l’étranger d’élire également des députés " ; " nous assurerons aux Français de l’étranger une sécurité sociale équivalente à celle dont disposent les Français vivant en France " - leur résidence en France ne sera plus considérée comme résidence secondaire sur le plan fiscal

Bof… aucun commentaire à faire… incompréhensible.

 

  • un potentiel de défense à la hauteur des menaces et de nos ambitions de politique étrangère

" la construction d’une politique européenne de sécurité et de défense est un de nos grands objectifs pour les années à venir " ; " Europe de la défense, acteur autonome " ; " assumer notre responsabilité de membre permanent du conseil de sécurité et pour cela continuer d’exercer notre capacité d’influence dans le règlements des conflits internationaux " ; " nous devons être fermes sur l’objectif de non-prolifération nucléaire " ; " promouvoir la liberté et le respect de l’individu dans le monde : notre politique étrangère ne devra donc pas rechercher la stabilité pour la stabilité…. "

Une politique européenne de défense ne peut être envisager qu’après la révision des institutions européennes. L’objectif de non-prolifération nucléaire tend à faire sourire – même si la question est grave – dans la mesure où de nombreuses dérogations implicites nous sont déjà connues à ce jour – Israël, Chine Pakistant, Inde… Tout dépend des relations économiques et politiques avec ces pays ! Comment comptez-vous vous y prendre pour imposer vos idées et notamment le respect de l’individu dans le monde ?

2 EME ENGAGEMENT : RETROUVER L’EUROPE QUE NOUS AIMONS

 

  • pas de compétition déloyale entre pays européens

" l’Europe doit d’abord se souvenir qu’elle est construite sur un idéal, des valeurs, une identité et une culture commune… la compétition économique ne doit pas nous opposer entre pays européens. Nous demanderons la suspension de l’attribution des fonds structurels européens aux pays qui pratiquent le dumping social, fiscal ou environnemental " " nous agirons en faveur de l’harmonisation fiscale et sociale "

Si l’on peut accepter l’idée que l’Europe s’est construite sur un idéal, des valeurs… ce n’est pas le cas pour les 10 derniers arrivants ainsi que les 2 arrivants en janvier que sont la Roumanie et la Bulgarie. Personne n’ignore que ces pays ne reconnaissent en Europe qu’une entité dont il espère recueillir le plus de numéraire possible et de débouchés pour leurs produits fabriqués à moindre coût.

 

  • l’Europe des projets concrets qui protège dans la mondialisation

" l’Europe doit se concentrer sur des projets concrets, auxquels seule l’action commune peut donner l’envergure suffisante " - protection du territoire contre le terrorisme et la criminalité organisée, politique de développement, l’autosuffisance et la sécurité alimentaire…

" l’Europe doit protéger des excès des excès de la mondialisation " ; " principe de préférence communautaire en permettant la constitution de champions européens… "

Des promesses, toujours et encore des promesses. Il suffit de voir ce qui se passe à Calais depuis la fermeture du centre de Sangatte pour comprendre…

 

  • une politique monétaire qui soutient la croissance et l’emploi

" un gouvernement économique de l’Europe doit se mettre en place pour pouvoir mener une politique économique concrète et d’ensemble "

Par " politique économique concrète et d’ensemble ", mais concrètement qu’entendez-vous par là ?

 

  • pas d’identité sans frontières

" nous souhaitons que les négociations engagées pour l’adhésion de la Turquie débouchent sur un partenariat stratégique et non sur l’intégration "

Les opinions sont partagées en ce domaine suivant le moment, s’il est opportun pour affirmer la place de la Turquie ou non dans l’Europe. Il semble bien que les Français y soient en grande majorité, et d’autres populations d’Europe, contre.

 

  • un accord institutionnel pour permettre à l’Europe de fonctionner

Il est évident qu’un traité institutionnel doit être institué car à 25 et bientôt 27 pays, il est impossible de s’entendre.

3 EME ENGAGEMENT : UN ETAT RESPECTE, EFFICACE, ECONOME DE L’ARGENT DES FRANÇAIS

 

  • des institutions resserrées, efficaces, équilibrées, en phase avec les attentes de la société

" le nombre de mandats successifs du Président de la République devra être limité à deux et le Président devra pouvoir venir expliquer lui-même sa politique devant le Parlement "

" renforcement des pouvoirs du Parlement " - création de vraies possibilités d’amender les projets de lois et de proposer ses propres textes – " le Parlement aura les moyens de contrôler le fonctionnement de l’administration, la maîtrise des dépenses publiques, la pertinence des politiques publiques… davantage associé à la détermination des politiques européenne, étrangère et de défense de la France "

La limitation du nombre de mandats successifs du Président de la République est une absurdité juridique, en effet, celui-ci tient sa légitimité du peuple français, souverain, aussi le peuple doit-il pouvoir choisir de conserver tel Président s’il considère que celui-ci remplit ses fonctions. Le Président n’étant pas le chef du gouvernement constitutionnellement n’a pas à expliquer sa politique devant le Parlement car c’est le gouvernement qui " détermine et conduit la politique de la nation " et non le Président. Revoyez donc les termes de la Constitution – à moins que vous ne souhaitiez réviser les articles relatifs aux fonctions présidentielle et gouvernementale mais en ce cas, il serait bon de nous prévenir. Quand au Parlement, il dispose d’or et déjà du droit d’amendement et de déposer des propositions de lois.

 

"  une dose de proportionnelle au Sénat permettra que tous les partis politiques soient représentés au Parlement "

Le Sénat représente les collectivités locales, de surcroît les sénateurs sont élus au suffrage universel indirect, aussi nous aimerions des explications sur votre propositions. Par contre, une dose de proportionnelle serait la bienvenue à l’Assemblée nationale, où les députés sont élus au suffrage universel direct, afin que la représentation nationale soit conforme au choix des Français – ex : le Front national qui rassemble près de 20% des voix n’a pas de représentant ; idem pour l’extrême gauche. Le pluralisme participe de la Démocratie, sans quoi, il n’y a point de Démocratie !

 

" le Premier ministre conduira l’action de 15 ministères dont les compétences seront fixées dans une loi organique " ; " création d’un ministère de l’immigration et de l’intégration et d’un grand ministère du développement durable "

Décider d’un ministère réduit est une bonne mesure. Toutefois, la création d’un ministère de l’immigration et de l’intégration semble inutile, ces fonctions participent du ministère de l’Intérieur.

 

  • des finances publiques responsables

" notre contrat se fixe l’objectif de ramener en cinq ans le poids de la dette publique sous la barre des 60% du PIB " - " limitation de la progression des dépenses publiques " " réduction de notre taux de prélèvements obligatoires " donc " révision des politiques publiques "

" nous avons un objectif de dépenses. Le chiffrage de notre projet tient tout entier dans ce cadrage responsable des dépenses "*

* " si nous tenons nos objectifs, nous aurons ramené le déficit public à moins de 1,5% du PIB au terme de la législature " " inscription dans la Constitution ou dans la loi organique relative aux lois de finances de la règle selon laquelle le déficit des finances publiques n’est autorisé que pour financer des dépenses d’investissement "

Miraculeux ! Nous aimerions avoir des précisions vu l’état actuel des finances publiques et la situation économique de la France. Remettre les gens au travail ne suffira pas à apurer les comptes sociaux !

 

  • faire confiance aux acteurs économiques et sociaux

" représentativité des partenaires sociaux renforcée " ; " réduction des normes et stabilité juridique " - simplification

Bla bla… l’on cherche une partie de l’électorat différente.

 

  • consulter avant d’agir

" avant toute réforme importante, l’Etat consultera les associations, les organisations professionnelles et syndicales et tous ceux qui se sentent concernés " ; " 10% du corps électoral pourront demander au Parlement de se prononcer sur un problème ou soumettre au référendum la suppression d’un texte existant " ; " saisine du Conseil constitutionnel par les citoyens"

La saisine du Conseil constitutionnel est parfaitement inutile, aussi vais-je me contenter de réécrire ce que j’écrivais à ce propos dans l’étude du projet socialiste : Anticipation de dépenses. Inutile. Actuellement, le Conseil constitutionnel peut être saisi par le Président de la République, le Premier ministre, le Président du Sénat et le Président de l'Assemblée nationale, 60 sénateurs ou 60 députés. Le Conseil constitutionnel a pour objet de vérifier tout ce qui est relatif à la validité des diverses élections, aux référendums mais principalement il assure le contrôle de la constitutionnalité des lois qui lui sont déférées obligatoirement ou dont il est saisi. La saisine par le citoyen n’offre aucun intérêt. Lorsque le citoyen se trouve en présence d’une loi inconstitutionnelle, non déférée pour contrôle de constitutionnalité au préalable, lors d’un procès, le juge écarte cette loi et ne l’applique pas.

  • clarté, liberté et responsabilité au niveau local

" pas de nouveaux transferts de compétences avant d’avoir effectué une clarification et réorganiser ces compétences en blocs cohérents "

Que ne l’avez-vous fait avant ?

Parola... parola... parola... elle en est morte à croire... les hommes, cette merveilleuse chanteuse que fut Dalida.

 

  • un pacte de progrès avec les fonctionnaires

" création d’une relation gagnant-gagnant avec les fonctionnaires. Ils seront moins nombreux mais ils seront mieux payés " " les fonctionnaires qui voudront travailler plus pour gagner davantage pourront le faire " ; " la fonction publique sera organisée par métiers plutôt que par corps, afin de permettre une vraie mobilité de carrière "

L’organisation de la fonction publique rénovée par métiers plutôt que par corps est une excellente mesure qui permet la mobilité d’un poste à un autre au sein d’administrations différentes. Cette mesure participe d’une grande réforme de l’Etat que nous aurions aimé voir initier puisque déjà vous êtes au pouvoir depuis un certain nombre d’années.

 

  • retrouver l’esprit du service public

" la loi créera une obligation de service minimum garanti en cas de grève " " possibilité de les joindre par téléphone "

Encore une autre mesure que nous aurions aimé que les dernieres législatures et les différents gouvernements s’étant succédés initient ! Mais sait-on jamais, peut-être que le prochain gouvernement affichera le courage politique d’affirmer que si le droit de grève est un droit constitutionnel, le droit de travailler l’est également et imposera le service minimum pour les services publics.

 

  • de la République des effets d’annonce à la République des droits réels

" nos obligerons l’administration à agir, nous déterminerons un certain nombre de droits que nous rendrons opposables pendant le courant de la législature – en particulier le droit à une solution de garde pour chaque enfant de moins de 3 ans, le droits d’accès des personnes handicapées à tout équipement public…. "

Bof… bla bla électoral, populiste.

4 EME ENGAGEMENT : UNE REVOLUTION ECOLOGIQUE

 

  • résoudre en une génération les principaux problèmes écologiques de la France

" les décisions seront prises à l’issue de débats publics avec tous les intervenants concernés, citoyens, entreprises, associations et collectivités territoriales "

  • mettre l’écologie au cœur des décisions publiques

" création d’un grand ministère du développement durable " ; " création d’un comité d’environnement d’éthique indépendant " ; " effort de formation à l’école et dans nos différentes filières de l’enseignement supérieur "

  • lutter contre le changement climatique, priorité des priorités

" la France devra diviser ses émission de gaz par 4 "

  • conforter l’énergie nucléaire

" maintenir et renouveler notre parc nucléaire " ; " droit d’accès des citoyens à tous les documents d’information relatifs aux risques nucléaires et aux méthodes utilisées en France pour les prévenir "

  • vers des transports non polluants

" développement des biocarburants qui représentent par ailleurs une source d’espoir pour notre agriculture " ; " investir dans la recherche pour aboutir le plus vite possible à des alternatives " ; " nous devons encourager les Français à moins utiliser leur voiture en développant des transports en commun rapides,… en incitant au covoiturage… en encourageant l’utilisation du vélo… " ; " développer le fret ferroviaire, les canaux et les autoroutes de la mer "

  • se donner les moyens d’atteindre ces objectifs

" transfert de la fiscalité portant sur le travail vers la fiscalité sur la pollution "

" création d’un crédit d’impôt environnement… au profit des investisseurs dans la recherche, dans la formation et dans des équipements permettant de réduire la consommation énergétique et de favoriser l’utilisation d’énergies renouvelables " ; " crédit d’impôt, complété pour les ménages, par des prêts à taux zéro… isolation des bâtiments, acquisition d’équipements fonctionnant aux énergies renouvelables "

" incitation aux comportements vertueux " - détaxation de certaines énergies "

" politique d’achats publics systématiquement éco-responsable "

  • la santé environnementale, un enjeu pour tous

" effort de recherche et de formation en matière de santé environnementale " ; " amélioration de l’information des consommateurs et étiquetage des produits "

  • préserver la biodiversité

" dans chaque collectivité ultra-marine, un plan de développement durable sera élaboré "

Toutes ces mesures ci-avant semblent d’un intérêt modeste dans la mesure où le problème écologique n’est pas un problème français mais mondial ! Comment inciter ou obliger les autres pays à s’engager ? – les Etats-Unis, la Chine, l’Inde, le Brésil…

5 EME ENGAGEMENT : UNE SOCIETE DU RESPECT ET DE L’EGALITE DES CHANCES

 

  • sévérité avec les délinquants

" le gouvernement se dotera d’une politique pénale au niveau national afin de dégager des priorités en matière de lutte contre la délinquance " ; " création de peines planchers pour les multirécidivistes et nous introduirons des citoyens dans les formations de jugement en matière correctionnelle pour les délits les plus graves "

Nous avons déjà eu connaissance du courage politique tant du gouvernement que du Parlement pendant les émeutes de novembre 2005 ! Que n’avez-vous voter d’autres lois et organiser une répression plus sévère alors que vous gouvernez depuis tant d’années ? C’est toujours " en devenir ", nous " allons faire prochainement "… " après ces élections, votez pour nous ".

 

" réforme de l’ordonnance de 1945 sur le droit pénal des mineurs " - " les mineurs récidivistes de 16 à 18 ans seront jugés comme des adultes " ; " séparation entre les fonctions de juge des enfants et de juge chargé de la protection de l’enfance en danger " ; " prise en charge des personnes dangereuses dans des structures psychiatriques une fois purgée leur peine de prison "

Dito…

 

  • protection des innocents

" les juges d’instruction seront regroupés en pôles… les droits de la défense seront renforcés tout au long de la procédure "- juridiction collégiale ne comportant pas le juge d’instruction, statuant en audience publique, pourra placer une personne en détention provisoire

Dito !…

 

  • dignité des détenus et de leurs surveillants

" création de construction de nouvelles places en prison " ; " amélioration de la condition carcérale " ; " loi pénitentiaire fixant les droits et les devoirs des détenus " ; " création d’un contrôle général indépendant des prisons "

Dito !…

 

  • une justice respectée, efficace et responsable

" les magistrats doivent répondre de leurs fautes " - saisine possible du CSM par le justiciable ; saisine automatique du CSM en cas de condamnation de l’Etat pour mauvais fonctionnement du service public de la justice

La responsabilité de l’Etat du fait du service public de la justice est une responsabilité réparatrice, aussi la saisine du Conseil Supérieur de la Magistrature est-elle parfaitement inutile !

 

  • pour pouvoir demeurer en France, il faut respecter ses valeurs fondamentales

" nous serons intransigeants en matière de respect des principes républicains, en particulier la laïcité dans les services publics, l’égalité entre les hommes et les femmes, l’interdiction de la polygamie "

Ces principes sont respectés dans notre pays même si parfois il faut les rappeler, en particulier à des populations issues de l’immigration, qui n’ont pas forcément l’entendement de ces principes. Rappelons toutefois que la polygamie est interdite de droit dans notre pays et n’existe pas – néanmoins de fait, vous ne pourrez légalement empêché un homme marié vivant avec son épouse et ses enfants, d’avoir d’autres enfants avec une femme célibataire !

 

  • assurer la dignité de tous ceux qui vivent en France

" pour les étrangers installés depuis longtemps en France dans le respect de nos valeurs, nous créerons une carte permanente de séjour " ; " la République doit se réapproprier ces quartiers " - changement de méthode

  • sortir les quartiers en crise de l’engrenage de la marginalisation

" il faut poursuivre la lutte contre la délinquance, en particulier le démantèlement des bandes. La dimension fiscale de l’activité des GIR sera renforcée par l’affectation d’un nombre d’agents et un renforcement des méthodes " ; " il ne saurait être question de rétablir la police de proximité " ; " des unités d’investigation seront en revanche stabilisées dans les quartiers "

Promesses… promesses alors que certains quartiers sont de fait hors du droit républicain ! – les policiers eux-mêmes ne s’y risquent pas !

 

  • l’égalité des chances par l’éducation

" nous engagerons un plan d’urgence en matière d’éducation prioritaire, en commençant par les établissements qui concentrent le plus grand nombre de difficultés " - réduction nombre d’élèves de moitié, équipe éducative renforcée et mieux payée, bénéficiant d’enseignants plus expérimentés, moyens financiers pour des assistants d’éducation, du soutien individualisé, du tutorat, des activités culturelles…

Bla… bla… électoral.

 

" les meilleurs élèves de chaque établissement scolaire, dans la limite de 5%, auront le droit s’ils le souhaitent, de rejoindre une classe préparatoire aux grandes écoles " ; " dans toutes les villes, nous ouvrirons des internats de réussite éducative "

 

  • promouvoir la diversité dans l’emploi

" généralisation de la procédure du CV anonyme " ; " nous réserverons les marchés publics aux entreprises dotées d’un label " diversité " - ie celles dont le personnel reflète le caractère multiple de la société française ; " c’est d’abord dans la fonction publique de l’Etat, qu’il faut montrer l’exemple d’une politique de diversité qui donne sa chance à chacun "

Que devient le pouvoir du chef d’entreprise de recruter le personnel qui lui agrée ? Envisagez-vous de lui imposer des quotas ? – hommes, femmes, handicapés, noirs, arabes, catholiques, musulmans, protestants, moins de 30, plus de 50 ans, maigres, obèses… Si tel est le cas, je crains que plus personne ne souhaite entreprendre dans notre pays !

6 EME ENGAGEMENT : REVALORISER LE TRAVAIL ET AUGMENTER LE POUVOIR D’ACHAT

 

  • revaloriser le travail
  • remettre le travail au cœur de nos choix de société
  • être plus nombreux à travailler

" nous supprimerons tous les dispositifs voulus ou subis qui incitent les personnes à ne pas travailler pour les remplacer par des dispositifs qui les encouragent à avoir une activité professionnelle. Les revenus des étudiants seront défiscalisés et, non seulement un étudiant qui travaillera gardera le bénéfice de sa bourse mais celle-ci sera même augmentée "

Encourager les chômeurs à avoir une activité professionnelle plutôt que de se complaindre dans une situation d’assistanat semble au premier abord intéressant ; toutefois, il serait important de connaître les modalités car si certains n’ont aucun diplôme, aucune expérience, d’autres sont diplômés ou possèdent une expérience certaine et il semble difficile de leur demander d’accepter de se former à un autre métier ou de travailler pour un poste équivalent à celui qu’ils possédaient antérieurement pour un salaire médiocre.

 

  • une nouvelle liberté : celle de travailler plus pour gagner davantage

" la liberté de travailler plus pour gagner davantage sera reconnue comme un droit " ; " chacun pourra choisir l’âge de son départ à la retraite " ; " les maires pourront autoriser l’ouverture des commerces le dimanche "

La liberté de travailler plus pour gagner davantage : cette mesure est dans le principe favorable mais dans le monde du travail, l’employeur contraint et l’employé subit. Que se passera-t-il si un salarié ne désire pas travailler plus ? – sera-t-il licencié, discriminé dans le travail… ; quand au départ à la retraite, soyons conscient que celui-ci n’est jamais choisi et nombre de salariés sont licenciés avant d’accéder à l’âge normal de la retraite.

 

  • l’Etat, caution pour ceux qui prennent des risques et des initiatives

" l’Etat se portera caution en faveur de toute personne qui a un projet professionnel cohérent, mais qui ne parvient pas à accéder au crédit "

Nous aimerions connaître les modalités ? Si la personne fait faillite, l’Etat devra-t-il assumer la perte ? – encore une gabegie des deniers publics

 

  • un nouveau contrat de travail pour un marché de travail qui fonctionne mieux

Quel contrat de travail ? Comment ? Manque de précisions.

- travailler doit payer

 

" nous créerons un choc immédiat en faveur des revenus du travail. Toute heure supplémentaire et toute RTT convertie en temps de travail seront exonérées de charges fiscales et sociales … " ; " nous développerons par ailleurs les logements d’insertion afin qu’aucune personne qui travaille ne se trouve sans logement "

30% des SDF ont aujourd’hui un emploi, ils seront ravis de savoir que bientôt ils se verront tous proposer un logement ! Prévenez les vite par voix d’affiche avant qu’ils ne meurent de froid !

 

  • travailler doit protéger

" l’assurance " salaire et retour à l’emploi " ; " grand service public de l’emploi " ; " réforme de la fonction professionnelle "

  • travailler doit rassembler
  • enrichir la substance de l’économie française

" inscrire dans la durée l’augmentation du pouvoir d’achat " ; " rendre confiance aux investisseurs par la stabilité des normes, la simplification et une bonne gestion de l’Etat " " inscription dans la Constitution d’un taux maximal de prélèvements obligatoires que l’Etat ne pourra plus dépasser " " poursuite de la politique des pôles de compétitivité " ; " réduction des charges fiscales et sociales " " stopper l’hémorragie de nos jeunes, de nos chercheurs, de nos ingénieurs qui partent à l’étranger "

Encore du bla bla, des promesses …. Effet électoral oblige !

 

  • aider nos PME à grandir

" tout investissement en fonds propres dans une jeune entreprise sera déductible du revenu imposable "

Mesure qui en effet favoriserait la pérennité d’entreprises créées depuis peu de temps et ne pouvant disposer de trésorerie ou de crédit bancaire avec facilité.

 

  • l’agriculture : plus que jamais un atout pour la France

" défense de la PAC " ; " favoriser l’installation des agriculteurs " " conforter la recherche "

Vive les agriculteurs, " fonctionnaires " de la France et de l’Europe !

7 EME ENGAGEMENT : EDUCATION, LE DEVOIR DE REUSSITE

  • être exigeant et avoir de l’ambition, un devoir vis-à-vis des élèves

 

" garantir la liberté pédagogique des enseignants " ; " évaluation des enseignants "

  • de l’autonomie pour les établissements

" rémunérer les enseignants volontaires pour assurer de nouvelles missions au sein des établissements ; études dirigées proposées dans tous les établissements pour les familles qui le souhaitent " ; " chaque établissement scolaire sera évalué par une instance indépendante dont les résultats seront rendus publics " : contrepartie de l’autonomie

  • valoriser toutes les formes d’intelligence
  • de la liberté de choix pour les parents

" libre choix par les parents de l’établissement qui convient le mieux à leurs enfants " - suppression de la carte scolaire

  • les familles plus impliquées

" droit d’information, droit d’être reçues rapidement par les enseignants de leurs enfants et le chef d’établissement, droit d’implication et participation plus forte à la prise de décision en matière d’organisation de la vie scolaire "

  • le sport, école de vie

" doublement des heures de sport dans tous les établissements "

  • l’éducation culturelle et artistique, levier de la démocratisation culturelle

" pour tous, accès gratuit aux musées nationaux "

  • un vrai service d’orientation

Encore une refonte en prévision de l’Education nationale ! L’autonomie des établissements ne risque-t-elle pas de créer des disparités encore plus importante ?

8 EME ENGAGEMENT : GAGNER LA BATAILLE MONDIALE DE L’INTELLIGENCE

 

  • l’autonomie des universités

" leur permettant de diversifier leurs ressources, de recruter des enseignants et des chercheurs et de moduler leurs rémunérations, de gérer leur patrimoine, de passer des contrats de partenariat avec d’autres établissements ou avec des acteurs de la vie économique locale "

Il y a déjà nombre d’années de les cerveaux français fuient l’hexagone ! Il semble qu’il soit déjà trop tard. De plus, le rêve de tout chercheur en France est de partir ! D’autres pays offrent une carrière professionnelle, des débouchés, des conditions de travail favorables que notre pays est incapable de donner – notons que certains chercheurs français, mis de facto à la retraite, sont partis à l’étranger où leur âge n’importe peu, seules leurs connaissances font foi.

 

  • des formations qui conduisent à des débouchés

" tout bachelier aura le droit de s’inscrire à l’université " ; " information sur les débouchés "

Il est certain que l’orientation doit être repenser afin que nombre d’étudiants diplômés ne restent pas sur le carreau ! Que ne l’avez-vous fait auparavant…

 

  • une vie étudiante à la hauteur d’un pays développé

" création de campus universitaires dignes de ce nom, ouverture des bibliothèques sep jours sur sept " ; " réforme afin de simplification des bourses " " les étudiants aux bons résultats verront le montant de leur bourse augmenter de façon conséquente " " possibilité pour les étudiants de souscrire des prêts à taux zéro pour financer leurs études et d’en différer le remboursement à un moment où leur situation professionnelle sera stabilisée "

  • les universités, au centre de l’effort de recherche

" création de campus de recherche au niveau international " ; " mettre fin à la situation indigne de nos post-doctorants et de nos jeunes chercheurs "

  • la société de la deuxième chance

" création du compte épargne formation individuelle "- chaque individu se verra crédité d’un capital d’années de formation

9 EME ENGAGEMENT : JUSTICE ET RESPONSABILITE POUR PRESERVER NOTRE PROTECTION SOCIALE

 

  • lutter contre les fraudes et les abus

Il serait en effet grand temps vu le nombre d’affaires qui sont mises à découvert depuis quelques années. Réduire le nombre des fonctionnaires dans certains ministères ou administrations en raison du changement de méthodes et de l’arrivée de l’informatique est une nécessité certes mais il serait intelligent de recruter des fonctionnaires et de les former pour traquer toute forme de fraudes et d’abus relatifs aux derniers publics. Les polyvalents ont fait leur preuve !

 

  • inciter au travail

" la loi fixera le principe que les revenus du travail doivent toujours être supérieurs aux revenus de l’assistance " ; " aides plus strictement encadrées " ; " nous demanderons à tout bénéficiaire d’un minimum social en âge de travailler d’avoir une activité adaptée à sa situation "

  • normaliser les régimes sociaux de retraite

Comment ? Nous attendons des précisions.

 

  • être au rendez-vous des espoirs thérapeutiques

" nous allons et nous voulons dépenser plus pour la santé "

Cela mérite d’être souligné car il ne semble pas que le gouvernement actuel soit dans cette optique !

 

  • faire des sciences du vivant une priorité de notre effort de recherche
  • une politique de santé

" prévention en triplant les moyens " ; " augmentation du remboursement des soins dentaires et optiques " ; " assurer la qualité des soins pour tous sur toute le territoire "

  • retrouver la confiance des professionnels

" association des professions de santé " " simplification des tâches administratives "

Bla bla, élection oblige… Il faut bien recueillir des voix !

 

  • un financement juste, pérenne et responsabilisant

" politique rigoureuse de lutte contre les fraudes à l’assurance maladie " ; " le financement par l’emprunt des dépenses de santé est légitime " , " chaque année, la loi de financement de la sécurité sociale devra donc prévoir les moyens de compenser, s’il existe, le déficit courant de l’année précédente " ; " instauration d’une franchise non remboursable de quelques euros par actes de soin, serait plus juste et plus responsabilisante " ; " montant total annuel par patient plafonné "

Le financement de l’assurance maladie est à repenser. Il serait judicieux de ne pas le faire reposer uniquement sur les cotisations sociales mais de le budgétiser en partie afin de conserver notre régime de santé.

 

  • relever le défi de la dépendance

" création d’une cinquième branche de sécurité sociale " - pour la perte d’autonomie des personnes

Il est certain que la perte d’autonomie va concerner un nombre croissant de personnes en raison de l’augmentation de l’espérance de vie. Ces personnes, âgées, nécessitent des soins médicaux forts coûteux mais également des soins pour les accompagner dans la vie de tous les jours. En conséquence, repenser notre régime de sécurité sociale et son financement devient un enjeu pour le futur.

 

  • solidarité et égalité des chances pour nos compatriotes handicapés

10 EME ENGAGEMENT : FAIRE DE CHAQUE FAMILLE UN FOYER DE SECURITE ET DE LIBERTE

  • aider et responsabiliser les familles dans l’exercice de l’autorité parentale

 

" séparation des fonctions de juge des enfants et juge chargé de protéger l’enfance en danger "

  • sécuriser les familles

" la propriété est un privilège pour certains, nous voulons en faire un droit pour tous… création d’un prêt foncier à taux zéro ; intérêts versés au titre des emprunts contractés pour l’acquisition de la résidence principale ouvriront droit à une réduction ou à un crédit d’impôt " ; " nous n’acceptons pas que des personnes soient exclues du crédit bancaire parce qu’elles sont ou ont été très malades… l’Etat se portera caution " : " nous transformerons les conditions d’accueil des personnes sans abri avec des centres d’hébergement plus accueillant où les personnes pourront rester plus longtemps "

Ah ah !… Les bonnes intentions électorales ! les SDF qui dorment dehors seront heureux de l’apprendre ! Débloquer des fonds ne suffit pas, il faut une véritable politique pour résorber ce problème d’ici à 10 ans.

 

  • donner aux familles une liberté d’organisation

" donner aux femmes la possibilité de travailler et de s’occuper de leurs enfants "

Comment ?

 

  • le temps choisi de préférence au temps régenté

Cessez de prendre les Français pour des demeurés ! Nul n’ignore que le patronat impose et que les salariés n’ont pas le choix !

  • mettre l’égalité des chances au féminin

 

" garantir l’égalité hommes et femmes dans le monde du travail "

Depuis tant d’années, on promet cette égalité…

 

  • mettre fin aux discriminations subies par les couples homosexuels en créant le contrat d’union

Et le PACS ?

- sanctuariser le patrimoine des ménages

 

" suppression des droits de donations et de successions pour tous les patrimoines petits et moyens "

" A nous les bulletins des électeurs, à nous "… c’est à celui qui fera la meilleure offre.

 

  • une amnistie civile pour permettre aux familles surendettées à repartir

Qui paie pour eux ? les deniers publics encore une fois ! Aussi ne parlez pas de responsabiliser les gens…

 

  • faciliter le logement des jeunes

" nous permettrons à tous les bailleurs de bénéficier pour un coût réduit… une garantie sur les risques locatifs en échange de la suppression de la caution et des deux mois de loyers demandés par les propriétaires aux locataires " " dispositifs fiscaux avantageux "

Comment comptez-vous obliger les propriétaires d’une part à louer, d’autre part à louer à ces conditions dans la mesure où nombre d’entre eux ne peuvent, en cas d’impayés, ou difficilement faire expulser leurs locataires ? L’Etat, donc les deniers publics, paiera-t-il les impayés ? Nous aimerions connaître encore une fois les modalités de cette mesure.

 

  • un contrat d’autonomie avec l’Etat pour les jeunes âgés de moins de 25 ans – sauf exceptions, l’aide sera remboursable

Mesure électorale… pour s’attirer les votes des plus jeunes. Si cette mesure venait à prendre jour, nous en serions réjouit ; néanmoins, il serait utile de connaître la contrepartie demandée aux jeunes – formation pour les non-diplômés…

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site