Vers le désordre mondial?

La situation économique américaine présente semble très délicate et le nouveau président élu M. Obama entend injecter dans l'économie quelques 750 milliards de dollars.

De fait, deux théories économiques s'affrontent : la théorie libérale et la théorie interventionniste souvent qualifiée de socialiste.

La théorie libérale repose sur l'adage " laisser faire, laisser aller " de Vincent de Gournay (1712-1759). Pour ses partisans et, en particulier les Physiocrates, le marché s'épure de lui-même, naturellement, les plus forts résistants et rachetant les entreprises les plus faibles. L'on peut résumer cette thèse par une phrase emblématique : la loi du plus fort.

La théorie interventionniste repose sur l'action politique. Les gouvernements doivent booster le marché par la demande, une politique de grands travaux afin de remettre les gens au travail. Ici, l'on est dans le cadre d'une relance par l'Etat de la machine économique.

Dès l'enfance, la morale et la religion structurent et endoctrinent la population américaine. Les Américains, jusqu'à ce jour, ont toujours tout accepté : ne pas avoir de sécurité social ; être obligé de se constituer personnellement une retraite - retraite par capitalisation en opposition à notre système de retraite par répartition ; avoir deux ou trois emplois pour parvenir à boucler les fins de mois ; faire 48 heures par semaine au minimum ; n'avoir que deux semaines de congé par an ; payer l'école privée à ses enfants en raison de la faiblesse éducative de l'école publique ; payer l'université - les cours mais aussi les professeurs : souvent les étudiants travaillent six mois pour financer leurs six mois d'études puis recommencent à travailler pour les six mois suivants.

Il nous faut donc remarquer que si l'américain se libère de cette idéologie de l'acceptation et s'il suit le même raisonnement que les libéraux, alors il tendrait à devenir un danger réel pour ces mêmes libéraux car " la loi du plus fort " appliquée par des centaines de millions de personnes, acculés dos au mur et n'ayant plus rien à perdre. Dans cette hypothèse, l'on ne pourrait que constater la faiblesse des forces de coercition en action sur un territoire immense, contre une population diversifiée et souvent très violente... ayant à sa disposition des armes en libre circulation.

" Un Etat qui n'a pas les moyens d'effectuer des changements n'a pas les moyens de se maintenir " - " Ceux qui ont beaucoup à espérer et rien à perdre seront toujours dangereux " Burke

A ce titre, il nous faut observer que dans les pays du Tiers-Monde, la phrase de Burke se vérifie déjà : de nombreuses manifestations et " émeutes de la faim " en raison de l'augmentation du prix des céréales, première source de nourriture ont eu lieu en 2008, alors que dans les pays dits riches, les populations se contentent à ce jour de critiquer les gouvernements et l'absence de régulation et de contrôle du marché même si des salariés, dans la crainte de voir leurs machines outils disparaître, occupent les usines lors de week-ends prolongés.

La crise qui nous atteint ne semble pas servir de leçon puisque plus personne ne parle d'imposer une régulation et un contrôle réels mondiaux du marché ; plus personne n'évoque seulement l'idée de s'attaquer aux causes, alors que les conséquences à venir risquent d'être plus néfastes que ceux de la crise de 1929 - qui se souvient de cette crise ? qui peut comprendre ce qu'il en était alors que les économistes et historiens n'évoquent dans leurs débats actuels que la problématique financière et le chômage ? voir article précédent intitulé "le Krasch de 1929"

La situation se détériore gravement pour les 4/5 de la population mondiale générant ainsi une progression des mouvements intégristes. Nous passons de la guerre reposant sur les idéologies politiques à une véritable guerre de civilisation reposant sur des idéologies religieuses utilisant lla situation présente à des fins personnelles.

Il serait urgent que les décideurs politiques prennent leur responsabilité !

                                                                                                                     le 8 janvier 2009

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×